Shuddhadvaita

La Non-dualité pure (shuddha-advaita) fut initiée par Vallabha, et considère que tout, absolument tout est le Divin absolu Brahman. Le Shuddhadvaita se distingue du Kevaladvaita de Shankara qui introduit le concept de Maya/illusion.

Dans cette vision spirituelle, la perspective de Maya (puissance d’illusion temporelle) cachant Brahman (âme universelle) est supprimée. La Cause de ce monde n’est pas le Brahman voilé par la Mâyâ. Mais c’est le Brahman pur et seulement le Brahman pur qui est l’Effet et la Cause de ce Monde (la Création est le Jeu de Dieu). Ainsi dans le shuddhavaita, tout est Brahman, le monde matériel, l’ego (ahamkara) et le Soi (Atman), tout est Brahman, il n’y a pas de négation du manifesté comme dans le concept de Shankara (ce qui en fait crée encore une dualité: le réel et le faux)

Vallabha créa l’école védantique du Shuddhadvaita, la non-dualité pure, au 15ème siecle

Le mot Shudhadvaita est composé de Shudh et Advaita. Shudh signifie pur et Advaita signifie un. Vallabha enseigne que jiva fait partie de Parabrahman. Parabrahman et jiva sont un. Il existe Advaita entre les deux. Cet Advaita est pur, naturel et éternel, c’est pourquoi on l’appelle Shhudh.

Selon le Shudhadvaita, ce monde est une création de Parabrahman (l’âme suprême) lui-même. En fait, Parabrahman est présent dans chaque molécule de ce monde.

Parabrahman existe dans tous les êtres vivants et non vivants que nous voyons dans ce monde. Le Parabrahman est composé de trois gunas (caractéristiques) différents – Sat (matière), Chit (vive) et Anand (bonheur). une chose comme une pierre ou une maison ne possède que le Sat guna. Elle ne contient ni vivacité ni bonheur. D’autre part, tout être vivant (Jiva) comme l’homme ou tout animal possède deux gunas, c’est-à-dire le Sat et le Chit. Le Chit guna chez un homme fait de lui un être vivant. Le seul homme guna ne possède pas est l’Anand. C’est à cause du manque d’Anand dans l’homme que nous trouvons des gens qui courent ici et là à la recherche du bonheur et de la tranquillité d’esprit. Et enfin seul Dieu possède tout les trois gunas à savoir Sat, Chit et Anand.

Selon Vallabhacharya, rien ne manque en Dieu. Tout être possédant les trois gunas est Divin. Si l’homme réussit à atteindre le sattva guna, alors il se réunit avec Dieu. Ainsi, l’effort de Shri Vallabha à travers Pushtimarg est d’aider l’homme à atteindre l’Ananda par la plénitude du sattvaguna.

En fait, rien de ce monde n’est illusoire – mais notre attachement à eux est illusoire. Une fois que ce rideau d’illusion (Maya) est retiré de notre « perspective », alors, la réalité en soi, (telle qu’elle est) à savoir: le Seigneur Shri Krishna, devenu tout, nous est révélé comme « sarvatmabhava » ( voyant tout comme « Atma » ou le Divin). (Vallabha)

Sri Ramakrishna et Ma Anandamayi furent des saints récents du Shuddhadvaita.

Le Shuddha-Advaita Monisme pur dans lequel l’univers entier est la manifestation de Brahman. Cette philosophie ne dépend que de « Brahman » pour expliquer la création de l’univers et ne dépend pas du concept de « Maya ». Par conséquent, c’est « Shuddha ». Brahman est vrai, l’univers (étant la propre création de Brahman) est également vrai, l’âme (Jeev) est une partie (Ansh) du Brahman. Par conséquent, c’est « Adwait ».

Brahmavada

Brahman est la source et la cause de tout ce qui est dans l’Univers. La forme la plus pure de monisme partout, dans n’importe quelle religion. De manière unique, c’est la seule philosophie qui déclare, catégoriquement, que tout, absolument tout, est parfait tel qu’il est. Tout est imbibé de l’esprit du Seigneur et comme le Seigneur est éternellement parfait, tout est parfait!

*

*

Le Shudhadvaita est un accomplissement final du chemin de la dévotion, qui est mentionné dans la Bhagavadgita comme l’approche directe et la plus simple pour atteindre la Libération. Il se concentre autour de pushti bhakti.

Pushti signifie nourrissant et bhakti signifie dévotion. Pushti bhakti signifie nourrir l’âme avec l’amour divin et le bonheur par la dévotion et le service désintéressé au Seigneur Krishna, la divinité suprême.

Shri Vallabha voulait aider les âmes ordinaires à atteindre Dieu et cherchait un moyen de les purifier suffisamment pour approcher le pur Bhrahman. Car il voyait les êtres embourbés dans leurs désirs, karmas et ego. Cela semblait une tâche impossible pour les sortir du bourbier de « l’existence » quotidienne. Ayant fait le tour Inde à pied, Vallabha avait vu la vie de son peuple, des rois aux hommes les plus communs, à quel point ils étaient tous enchevêtrés dans les toiles de leurs propres créations karmiques. Personne semblait avoir échappé à l’influence de Kali-Yuga.

Comme sa tâche semblait désespérée, Dieu est venu à Shri VallabhA et lui a donné le réponses à ses questions.

« Tout comme Ganga purifie tout ce qui y pénètre, toutes les âmes, une fois qu’elles forment un relation avec moi, redeviennent pures. Il n’y a pas d’autre moyen de purifier une âme en cet âge où tout a dégénéré et s’est corrompu. Offrez Moi, toutes vos actions, toutes vos possessions, votre âme même, et elle sera purifiée. Sois fidèle et deviens-moi totalement dédié et je te conduirai à la libération. »

Dieu que donné le mantra Bhrahma Sambandha à Shri Vallabh, afin qu’il puisse initier les gens au nouveau chemin de la Grâce.

%d blogueurs aiment cette page :