Mère Divine

« Je suis toujours avec vous »

(Ma Anandamayi)

00ma_n

Comment oublier ton regard
Et ne plus t’avoir en mémoire
Comment oublier la chaleur de tes bras
Toi qui a tant veillé sur moi
Comment oublier Ta voix emplie de douceur
qui m’a comblé de tant de bonheur

*

J’ai fait un songe d’une terre
ou n’existerait nul mensonge
Tout près de toi ô douce mère
Loin de troubles qui rongent
J’ai lu dans tes yeux tant de profondeur
Ils m’ont conté comment aimer
dans la joie de la pure vérité

Priyananda

Les âmes mystiques sont chargées de maintenir l’Amour sur la terre. C’est leur vocation de témoigner que Le Divin est présent et que son Amour vient à la rencontre de l’homme pour l’élever jusqu’à la Vision béatifique.

En vérité nous constatons que Dieu devient ’plus transcendant’, plus mystérieux, plus ‘infini’ et en même temps plus proche, à mesure que notre Coeur s’ouvre à sa présence.

« Venez à moi, vous tous qui peinez sous le poids du fardeau, et moi, je vous procurerai le repos. Prenez sur vous mon joug, devenez mes disciples, car je suis doux et humble de cœur, et vous trouverez le repos pour votre âme. » (Jesus)

L’Amour et la compassion témoignent de l’expérience spirituelle fondamentale et à moins que cette conscience ne se manifeste, il n’y a rien d’accompli pour le chercheur sincère. C’est seulement l’éveil à la compassion, qui ouvre la porte à une véritable évolution  spirituelle. Jésus l’annonça. « Heureux les cœurs purs, ils verront Dieu ». Le mental fut une étape, le cœur est la nouvelle étape de l’Évolution.

L’important n’est pas la quantité de savoir ni la force du ressenti, mais la Rencontre véritable du Cœur aimant.

Alors lorsque le mental est purifié, une voix peut être perçue dans les profondeur du coeur divin.

Dieu, l’Etre suprême, a crée ou engendré le monde par Son pouvoir infini qui s’est manifesté par la forme de l’univers et de tous les êtres, choses et créatures qui s’y trouvent. Toutes les activités sont dirigées par Son pouvoir.

Dieu dans les cultures orientales est perçu comme une Mère. Dieu est bien sur au delà des genres, mais par son pouvoir créateur-engendreur, devient, pour nous humains, semblable à une Mère Divine.

Et c’est dans son expression maternelle que le Divin absolu nous est le plus proche.

 

« Ecoute moi et comprends bien,

rien ne doit t’effrayer ou te peiner.

Que ton coeur ne soit pas troublé…

Ne suis-je pas là, moi qui suis ta Mère?

N’es-tu pas sous ma protection? »

(Marie de Guadalupe)

 

devi_trinity_Parvati

« C’est en cherchant à connaître le Soi que l’on peut trouver la Mère Divine. »

(Ma Anandamayi)

*

« De quoi avez-vous peur ? Il est là ! Tout le temps ! Laissez-Le faire ce qu’Il veut. Tout ce qu’Il fait, Il le fait pour le bien. Rappelez-vous cela. » (Ma)

 

« Si une être s’abandonne au Cœur Divin,
il peut être sûr qu’il sera comblé de graces »

(Coeur Divin)

« Veux-tu être l’apôtre de ma paix et de mon cœur? » (Maa)

« Pour traverser cette vie, protégé contre toute illusion ou danger, deux choses sont nécessaires: la Grâce de la Mère divine et, de ton côté, une sincérité faite de foi, d’abandon. » (Patrick)

 

anandamayi-2            amarie           0cb567

« Choisissez une image ou un symbole ou un son comme centre de votre pensée et tenez-vous y constamment. Votre esprit viendra y chercher le repos lorsqu’il aura erré à l’aventure. Un sentiment de dévotion se développera peu à peu et Dieu sera installé sur l’autel de votre coeur. » (Ma Anandamayi)

« Le bébé singe s’agrippe à sa mère de sa propre force quand elle saute d’une branche à l’autre, par contre le bébé chat se laisse porter par sa mère. De même, un aspirant à la voie de la connaissance fait des efforts pour atteindre la sagesse. Au contraire, celui qui s’éveille à la dévotion, s’abandonne au Divin en toute confiance comme le chaton qui se laisse attraper par sa mère quand elle veut le déplacer. » (Maa)

*

«  Tout ce que je vous demande, c’est de demeurer à mon écoute

et je ferai en vous ce que vous ne pouvez pas. »

(Coeur Divin)

*

***

« La Mère Divine est à la fois la shakti (la puissance agissante), et la douce mère protectrice. Elle est adorée comme la Conscience – Force divine qui domine toute l’existence, unique et pourtant si multiple. Elle est bien au-dessus de toutes ses créations. Mais quelque chose d’elle peut être vu et senti à travers ses personnifications, dans lesquelles elle consent à se manifester à ses créatures.

Elle est unique et cependant pouvant emprunter plusieurs formes et même se vêtir de différentes personnalités. La tradition indienne est très colorée. Et dans ses personnifications, il ne faudrait pas la limiter seulement au côté yin, doux, maternant. Elle peut aussi présenter la puissance brute.

En effet on pourra être étonné de voir la figure de Kali, qui n’est pas du tout la mère protectrice, mais la destructrice. Il est très important de comprendre qu’en Inde, le monde est régi par trois grands dynamismes divins : Création, Préservation et Destruction. La destruction ne doit pas être comprise comme négative, mais comme le préalable nécessaire pour une nouvelle création…

Pour celui, celle, qui se met véritablement en quête, au fil du temps le voile de l’oubli se dissipe, lui permettant de retrouver sa divine origine. Une expérience qui est liée à l’ouverture du coeur. Le coeur, dans sa dimension profonde et mystique, le coeur qui s’ouvre à mesure qu’éclate le sens illusoire de l’ego. Le coeur qui est l’être même de la Mère divine. »»

Extrait de « Sur les pas de la Mère Divine »

mere

 

*

« C’est à 24 ans que j’ai rencontré, en Inde, mon Maître, ma mère spirituelle: Maa. J’étais despéré à ce moment là quand elle me révéla, j’en fis l’expérience, qu’au dela de ma souffrance existait un état de conscience pur et lumineux. »

**

« Quand Diksa est nécessaire cela arrive à l’heure voulue. » (Ma Anandamayi)

Le mot Diksha signifie Initiation. Une véritable initiation est une transmission de Feu, de Lumière et d’Amour. Elle est offerte par des Maîtres spirituels depuis le début des temps. L’Initiation est l’admission d’une personne à une voie spirituelle.

Diksha est une renaissance spirituelle. Elle est l’accueil d’une semence divine, initiant ainsi le processus d’Éveil. Ce transfert propulse sur le chemin de la réalisation de votre essence et votre Soi véritable.

« Le chemin qui mène à la réalisation de l’Atma passe par l’Initiation. » (Ma Anandamayi)

 

Ma Anandamayi  (Khéora, 1896 ; Hardwar, 1982

)ma-ananda-moyi-redim

 

***

Les initiations réelles ne nécessitent pas de rituels puisqu’elles fonctionnent au-delà des symboles et des traditions et qu’elles sont transmises par le coeur. Lorsqu’elles passent par l’intermédiaire de rituels (qui peuvent tout aussi bien être des actes de la vie courante) et qu’elles sont véritablement effectives, elles s’élèvent donc du statut de symbole à celui de Réalité derrière le symbole.

Quoiqu’il en soit, l’effet d’une initiation formelle sur l’avancement d’un disciple ne dépend que du moment juste lié à la maturité du disciple.

L’Initiation à l’Atma yoga dans son sens véritable est quelque chose de merveilleux.
Cela fait echo à une naissance.
Naissance à une vie nouvelle!
Naissance à une vie libérée de l’ignorance…
Naissance à un  ré-enchantement de la vie

La première initiation est fondamentale.

C’est l’entrée dans la voie et la communauté des chercheurs de vérité. Elle marque la renaissance du disciple à la vie spirituelle. Il « meurt » à son passé, abandonne l’identification à son ancien personnage, et s’incarne dans un « nouveau », apte à parcourir la voie.

Ma première initiation avec Sri Manoharan m’introduisit dans une nouvelle conscience, ce fut une révélation. Mais l’ego n’était pas changé pour autant.

La deuxième initiation reçue de Maa me fit contacter l’espace de douceur habitant mon cœur. Cette douceur se révéla progressivement tel un Feu…

chant coeur
Le livre de la rencontre intérieure
aux éditions Unicité
Cela n’est pas l’histoire d’une personne mais l’histoire d’une Mère qui Aime ses enfants et les invite à se convertir à l’amour.
Des théologiens demandaient un jour à une sainte femme, qui était en faveur d’une religion de la Mère divine :
“Où sont vos Livres sacrés ?”
Elle répondit : “La Mère divine est ancienne, bien plus ancienne que tous vos Livres sacrés.” (Ma Anandamayi)
Publicités