Révélation

Une Révélation qui, sans dogmes, nous aide à voir plutôt qu’à penser…

 

oeildedieu2

Si vaste que soit cet univers,

Rien n’est plus important que l’amour

La Révélation du Cœur divin, c’est la reconnaissance de la Vérité. La Vérité qui se situe au-delà du mental. La Vérité qui est au-delà des mots et des structures, la vérité sans concept, la Vérité qui suppose la Clarté du cœur.

Votre vision deviendra claire seulement si vous regardez dans votre coeur.

Car la Vérité est une et intemporelle, mais elle est dite de différentes façons selon les ages. La Vérité est une, et chacun(e) tente de l’exprimer à sa façon. En effet nul ne peut voir toutes les facettes du diamant, sauf peut-être à partir du cœur, du cœur divin.

Coeur Divin est sans forme, mais est déjà venu s’incarner dans des corps humains. Bienheureux qui les reconnaîtra!

Ainsi pour vous qui est Ma Anandamayi?

ma

« Je suis né de la prière des hommes » 

« Je suis moi-même reposant en moi-même. »

« Je suis avec chacun de vous, où qu’il soit. »

*

Ma fait partie de cette immense vague spirituelle qui, depuis la fin du XIXe siècle, généra  plusieurs grandes figures spirituelle dont l’aura déborda largement vers l’Occident, avec des « missions » complémentaires: universaliser les enseignements (Ramakrishna), sublimer la poésie mystique (Tagore), réaffirmer la force de la Non-violence (Gandhi), réinterpréter et prolonger les textes anciens (Aurobindo), épurer le message et dialoguer avec la science (Krishnamurti), tout en validant les formes les plus traditionnelles (Sivananda, Ramana Maharashi, Ramdas).

 

Découvrez les joies infinies de l’humilité

« Comprendre intellectuellement, c’est porter le fardeau de vos conceptions. » (Ma)

Le mental (manas) ne peut connaitre la vérité, la Vérité divine, seul le Coeur spirituel la connait.

« Pour voir le coeur, il est nécessaire que le mental soit tourné vers l’intérieur. Ensuite, le mental n’est plus nécessaire et le coeur resplendit de sa propre lumière. » (Ramana Maharishi)

Ce n’est pas du produit de votre pensée ni de votre  perspicacité que viendra la Révélation divine, mais de votre Abandon et totale humilité.

« Quand j’aurais la science de tous les mystères et toute la connaissance, quand j’aurais même toute la foi jusqu’à transporter des montagnes, si je n’ai pas l’amour, je ne suis rien. » (Paul de Tarse)

« « Amour est un des noms de Dieu. « (Ma)

Action

« Quand il y a effort constant pour être de plus en plus conscient de CELA qui EST, en temps voulu cette conscience deviendra permanente. » (Ma)

« Votre foi doit être celle d’un enfant. Une pratique constante en renforcera la source. Lorsqu’une foi pure prend racine dans votre esprit, une prière sincère sort de votre âme. Par la dévotion, l’esprit vrai de la prière s’éveille dans l’âme et alors la Grâce Divine se manifeste. » (Ma)

« Les sages et les Ecritures ne cessent de le répéter : Celui qui est possédé par l’idée de Dieu ne pourra faire autrement que Le trouver. Il ne faut pas relâcher ses efforts tant que l’on n’est pas parvenu au but. N’est-ce pas Dieu, la Vérité qui se trouve en vous ? N’abandonnez pas la méditation, la contemplation de votre Soi. Il est vous-même et vous pourrez Le trouver. C’est cela la Béatitude, la Béatitude totale. » (Ma)

« Vous devez être inflexible dans votre détermination d’accomplir sans défaillance une certaine somme de pratiques pour le simple fait que la recherche est le vrai travail de l’homme.  » (Ma)

« Votre ténacité vous fortifiera et vous forgera, c’est à dire qu’elle développera votre attitude à pratiquer votre sadhana. » (Ma)

« L’effort pour s’éveiller à sa nature réelle, est le devoir de l’homme en tant qu’être humain. » (Ma)

« Poursuivez donc vos efforts avec ténacité sans faiblir. Peu à peu vous serez de plus en plus profondément absorbé en lui. Il envahira seul vos pensées et vos sentiments. En effet votre esprit recherche toujours ce qui le nourrit, et nul autre que l’Être suprême n’en est capable. Alors vous serez emporté par le courant qui conduit à l’Atman. » (Ma)

Unité

Les vrais sages et mystiques sont Un, l’humanité est Une, la fraternité est l’expression de de cette unité. Par-delà les différences de forme et d’apparence, par-delà les divergences de croyances, de cultures, de sociétés, il n’est qu’une humanité. Sa nature essentielle, son origine, ses objectifs mentaux et spirituels, ses capacités, ses qualités et son mode de développement et d’évolution sont communs à tous les êtres humains.

Tous les êtres humains sont issus de la même Origine. Certains sont arrivés à un stade très élevé d’expression de leurs attributs divins, d’autres sont en train de les découvrir, d’autres encore sont totalement inconscients de leur essence, mais tous, nous nous dirigeons vers les mêmes révélations. C’est seulement par rapport au temps qu’existe des différences. Elles ne sont que temporaires, dues au développement de la conscience.

« Vous n’avez pas besoin d’une institution. Mais ceux qui cherchent réellement à comprendre, à découvrir ce qui est éternel, ce qui n’a ni commencement ni fin, feront route ensemble avec une plus grande intensité, et deviendront un danger pour tout ce qui n’est pas essentiel, les chimères, les ombres. Ils se concentreront, ils deviendront la flamme, parce qu’ils auront compris. Voilà le groupe que nous devons créer, et tel est mon but. L’existence d’une vraie compréhension entraînera une vraie amitié. A cause de cette véritable amitié – sentiment que vous ne semblez pas connaître – chacun apportera sincèrement sa coopération, non pas sous la pression de l’autorité, ni pour rechercher son salut, ni en immolation à une cause, mais parce que vous comprendrez véritablement, donc vous serez capables de vivre dans l’éternel. Ceci est bien plus fort que tout plaisir, que tout sacrifice. » (Krishnamurti)

« Le but de notre yoga est de faire descendre dans l’homme une Conscience, une Puissance et une Lumière de Vérité, une Réalité Divine qui doivent élever la conscience terrestre et tout y métamorphoser. N’oubliez pas que le but final des autres yogas (la libération du moi) n’est pour nous qu’une première étape… » (Sri Aurobindo)

Avec l’éveil atmique, on parvient à quelque chose d’entièrement différent, qui transcende l’ego sans le nier. Cela marque le commencement une fois pour toutes de la vie proprement divine.

« Je vous donne un commandement nouveau : vous aimer les uns les autres ; comme je vous ai aimés, aimez-vous les uns les autres. A ceci tous reconnaîtront que vous êtes mes disciples : si vous avez de l’amour les uns pour les autres. » (Jésus)

Rien n’est plus important que l’Amour

images (6)

« Et vous, leur demanda-t-il, qui dites-vous que je suis … »

Maître, quel est le plus grand commandement de la loi? Jésus lui répondit: Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton coeur, de toute ton âme, et de toute ta pensée. C’est le premier et le plus grand commandement. Et voici le second, qui lui est semblable: Tu aimeras ton prochain comme toi-même. (Nouveau Testament)

L’Eveil spirituel n’est pas une illumination ponctuelle de l’intelligence, il correspond en fait à l’ouverture du coeur, l’Anandamayi loka, le plan atmique, l’amour inconditionnel !

« La connaissance de Shankara n’est qu’un seul côté de la Vérité; c’est la connaissance du Suprême tel qu’il est réalisé par le Mental spirituel à travers le silence statique de la pure Existence (Buddhi). C’est parce qu’il se fondait sur ce seul aspect que Shankara était incapable d’accepter ou d’expliquer l’origine de l’univers autrement que comme une illusion, une création de Maya. À moins de réaliser le côté dynamique du Suprême aussi bien que son côté statique, il n’est pas possible d’avoir l’expérience de la véritable origine des choses et de l’égale réalité du Brahman actif. La Shakti ou Pouvoir de l’Éternel n’est plus alors qu’un pouvoir de l’illusion et le monde devient incompréhensible, mystère de folie cosmique, éternel délire de l’Éternel. Quelle que soit la logique verbale ou idéative introduite pour la soutenir, cette manière de voir l’univers n’explique rien; elle construit simplement une formule mentale de l’inexplicable. Ce n’est que si vous approchez le Suprême à travers son double aspect de Sat et de Chit-Shakti, double mais inséparable, que la vérité totale des choses peut devenir évidente pour l’expérience intérieure. Cet autre aspect a été développé par les tantriques de la Shakti. Les deux ensemble, la vérité védântique et la vérité tantrique unifiées, peuvent parvenir à la connaissance intégrale. » (Sri Aurobindo)