Evolution

Le plan temporel, la Terre, est crée pour permettre une évolution.

visionary-art-sacred-geometry

L’évolution commença dans la matière, dans les formes de vie, les espèces vivantes, puis dans la conscience. L’Évolution n’est pas arrivée à sa fin, elle se poursuit à tous les niveaux, mais chez l’humain comme une Évolution consciente d’elle-même, en donnant naissance à une nouvelle étape, déjà commencée.

Par-delà l’homme mental actuel, s’ouvre encore la possibilité d’une évolution qui poursuivra l’éveil de la conscience.

Teilhard de Chardin reconnaissait que l’humanité est une étape de l’évolution qui conduit au déploiement de la sphère de la pensée, laquelle prépare l’avènement du Christ cosmique.

L’évolution de la conscience conduit à la découverte et l’expérience du Divin.

Les vrais sages et mystiques sont Un, l’humanité est Une, la fraternité est l’expression de de cette unité.

La fraternité est la note dominante naturelle entre les tout jeunes humains avant que les egos ne créent le conflit. La tâche de l’homme éveillé est de faire renaître la vie fraternelle sur terre, d’exprimer la fraternité sur le plan physique et de transmettre l’énergie divine au monde.

Par-delà les différences de forme et d’apparence, par-delà les divergences de croyances, de cultures, de sociétés, il n’est qu’une humanité. Sa nature essentielle, son origine, ses objectifs mentaux et spirituels, ses capacités, ses qualités et son mode de développement et d’évolution sont communs à tous les êtres humains.

Tous les êtres humains sont issus de la même Origine. Certains sont arrivés à un stade très élevé d’expression de leurs attributs divins, d’autres sont en train de les découvrir, d’autres encore sont totalement inconscients de leur essence, mais tous, nous nous dirigeons vers les mêmes révélations. C’est seulement par rapport au temps qu’existe des différences. Elles ne sont que temporaires, dues au développement de la conscience.

L’essence de la fraternité du Cœur divin, c’est la reconnaissance que nous sommes issus d’une même Origine. Et nous manifestons cette unité  quand nous cherchons réellement la Vérité. La Vérité qui se situe au-delà du mental. La Vérité qui est au-delà des mots et des structures: la Vérité du cœur.

« Vous n’avez pas besoin d’une institution. Mais ceux qui cherchent réellement à comprendre, à découvrir ce qui est éternel, ce qui n’a ni commencement ni fin, feront route ensemble avec une plus grande intensité, et deviendront un danger pour tout ce qui n’est pas essentiel, les chimères, les ombres. Ils se concentreront, ils deviendront la flamme, parce qu’ils auront compris. Voilà le groupe que nous devons créer, et tel est mon but. L’existence d’une vraie compréhension entraînera une vraie amitié. A cause de cette véritable amitié – sentiment que vous ne semblez pas connaître – chacun apportera sincèrement sa coopération, non pas sous la pression de l’autorité, ni pour rechercher son salut, ni en immolation à une cause, mais parce que vous comprendrez véritablement, donc vous serez capables de vivre dans l’éternel. Ceci est bien plus fort que tout plaisir, que tout sacrifice. » (Krishnamurti)

« Une grande conscience lumineuse plane au-dessus de la terre et produit une sorte de remous dans son atmosphère. Tous ceux qui sont ouverts reçoivent une vague de ce remous, un rayon de cette lumière et, selon leurs capacités, ils essayent de lui donner une forme. » (La Mère)

« Je vous donne un commandement nouveau : vous aimer les uns les autres ; comme je vous ai aimés, aimez-vous les uns les autres. A ceci tous reconnaîtront que vous êtes mes disciples : si vous avez de l’amour les uns pour les autres. » (Jésus))

« La vérité libère alors que l’illusion dirige notre vie. » (Coeur Divin)

Une conscience vaste et lumineuse enveloppe la terre et produit des remous dans son atmosphère psychique. Cette conscience est porteuse d’un dynamisme évolutif. Tous ceux qui sont ouverts reçoivent une impulsion, un rayon de cette lumière et, selon leurs aptitudes, essayent de lui donner une forme.

Le mouvement de l’Évolution se fait par mutations subtiles, de génération en génération.

L’homme participant volontaire de l’Evolution, n’a qu’une seule fin: l’évolution humaine par un témoignage vivant de la réalité divine. Réalité qui se manifeste par la Paix et l’Amour.

L’évolution spirituelle doit aboutir à une réalisation individuelle et collective sur la terre. Et aussi à une transformation de tout le plan terrestre. Le vrai changement de conscience change les conditions physiques du monde.

Et cette évolution se réalisera par une façon de vivre nouvelle, non-egocentré, et chez certains avec l’apparition de corps nouveaux dans lesquels la conscience s’éveillera jusque dans les cellules.

 » Dans la nature, il y a une évolution ascendante de la pierre à la plante, de la plante à l’animal, de l’animal à l’homme. Puisque que l’homme contemporain est le dernier échelon au sommet de l’évolution ascendante, il se considère comme le dernier stade de cette ascension et croit qu’il y ne peut rien y avoir de plus haut que lui sur terre. Il se trompe en pensant cela. Selon sa nature physique, il est encore presque un animal, bien qu’il soit un animal pensant et parlant, il a pourtant les habitudes corporelles d’un animal. La nature ne peut sans aucun doute être satisfaite d’un résultat si imparfait; elle cherche à produire une être qui sera pour l’homme ce que l’homme est pour l’animal, un être qui restera un homme selon sa forme extérieure, mais dont la conscience surpassera cependant de loin le mental et son asservissement à l’ignorance. » (Mère)

« La conscience est le principe évolutif fondamental, essentiel, et l’émergence de la conscience, le développement complet des possibilités de la conscience, sont les buts de la poussée évolutive » (Sri Aurobindo)

« On a suggéré pertinemment que si pareil sommet évolutif [l‘être supramental] est prévu et que l’homme doive être son instrument, seul un petit nombre d’êtres humains spécialement évolués formeront le nouveau type et s’achemineront vers la vie nouvelle; ceci fait, le reste de l’humanité se laissera retomber de son aspiration spirituelle, qui ne sera plus nécessaire pour le but de la Nature, et restera tranquillement à son état normal. On peut aussi soutenir que l’échelon humain doit être maintenu si, par la réincarnation, il y a vraiment une ascension de l’âme à travers les divers degrés de l’évolution jusqu’au sommet spirituel ; sinon, le plus nécessaire des échelons intermédiaires manquerait. Convenons tout de suite qu’il n’y a pas la moindre probabilité, ni même la moindre possibilité, que l’espèce humaine tout entière s’élève en bloc jusqu’au niveau supramental. Nous ne suggérons rien d’aussi étonnant ni d’aussi révolutionnaire, mais seulement la possibilité pour la mentalité humaine, quand elle a atteint un certain niveau ou un certain point de tension dans son élan évolutif, de pousser en avant vers un plan supérieur de conscience et de l’incarner dans son être. » (La Mère, Entretiens 16 mars 1958)

maxresdefault

Publicités