Lieu du coeur

Au plus profond de votre conscience, au delà du moi, au-delà du Soi, existe un espace lumineux, un espace sacré, un lieu saint, un Centre divin. Là, en ce merveilleux sanctuaire, une voix se fait percevoir, non pas avec des mots, mais par une vibration, une onde subtile. 

Une onde si douce, véritable modulation d’amour emplie d’une telle tendresse, qui demande à être accueillie, et qui frappe à la porte de votre cœur.

Ce lieu du cœur, le connaissez-vous, le fréquentez-vous ?

Tout ce que vous attendez de plus beau, tout ce que vous espérez de plus merveilleux s’y trouve!

Il est votre être le plus intime, au-delà de tout rêve et de toute souffrance.

Il est tout ce que vous avez cherché en votre vie.

Et pourtant, en cet espace, bien peu ne s’y rendent……

*

Derrière les apparences dense de ce monde,
une vibration divine nous conduit.
Quand elle se révèle dans nos vies humaines, on l’appelle la Grace.
Nous pouvons nous éveiller à la Grâce,
quand notre coeur profond s’ouvre.

 

*

Celui qui cherche trouvera… s’il y va de tout son cœur

majesus

Voici ce coeur qui a tant aimé

*

Ce ne sont pas les lieux, c’est son coeur qu’on habite. Habiter ce lieu intime, c’est se trouver soi-même en vérité. Nulle demeure n’est plus délicieuse.

*

« Fondre le mental dans le cœur pour réaliser le Soi » (Ramana)

*

Par la contemplation, tu me trouveras

*

Mon Coeur est brûlant d’Amour pour la petite perle unique et précieuse que tu es!

SacreCoeur_Paray

Dans le domaine de la connaissance spirituelle, qui est une connaissance du coeur, il existe des affinités entre le silence et le désir. Silence du mental et désir du coeur. Ces deux dimensions représentent les clés de la transcendance pour l’être humain.

Il serait bon de définir les différents aspects du cœur. Il y a premièrement le cœur physique pompe du sang qui donne vit au corps. Il y a ensuite le cœur affectif qui englobe tous les états émotionnels et affectifs que nous connaissons: attachement, joie, affection, pitié. Et  puis il y a le cœur noble, lié aux valeurs profondes, qui évoque les sentiments de vaillance, de fidélité, de courage, de don de soi. Puis finalement, il y a le Cœur spirituel ou  Cœur mystique, qui est force de transcendance.

Le Cœur mystique est le véritable sanctuaire où le temps et l’espace sont transcendés. Dans ce Cœur, il n’y a aucun autre désir que d’aimer et se donner pour la simple raison que le feu de l’amour comble tout.

« Au milieu de la caverne du cœur, en forme de Moi, en forme de Soi, le Brahman resplendit! » (Ramana)

Découvrir le lieu du Coeur est le but de notre quête

Le centre le plus intime de l’âme est l’habitation de Dieu même.

Le cœur est le lieu de notre nature spirituelle, le centre le plus intime de notre âme, le temple de Dieu. C’est un espace très silencieux où l’on rencontre la beauté et le mystère  de Dieu.

Contemplation

000Silence

Jésus s’éloignait souvent de ses disciples pour être seul.
 »Au matin, à la nuit noire, Jésus se leva, sortit et s’en alla dans un lieu désert; là, il priait.. » (Marc).  »Jésus s’en alla seul dans la montagne pour prier… » (Luc).
Pourquoi faisait-il cela ? La prière qu’il pratiquait ne consistait pas à réciter le  »notre père » ou à parler simplement à son Père céleste durant ses journées. Il se retirait pour pratiquer une méditation. Cette méditation en secret, était une forme de méditation du cœur. On la reconnait dans les paroles de Jésus.
« Bienheureux les coeurs purs, car ils verront Dieu. »
« Si donc tu présentes ton offrande à l’autel, et que là tu te souviennes que ton frère a quelque chose contre toi, laisse là ton offrande devant l’autel, et va d’abord te réconcilier avec ton frère ; puis, viens présenter ton offrande. »
La Contemplation du coeur (ou oraison unitive) n’est pas une technique, ce n’est pas réciter des mantras, visualiser des choses, observer ses pensées, faire le vide où je ne sais quoi. La Contemplation du coeur est l’art du recentrage dans le coeur profond. Un art de vivre intégratif, car tous les aspects de la vie sont intégrés dans cette quête attentive, silencieuse, bienveillante et amoureuse. Ils n’y a pas d’un coté la prière de l’autre la vie. Non, tout est lié ! Mais cette prière exige de se retirer dans le silence.

***

Un soir , alors qu’il faisait nuit, la voix me dit:

C’est dans le silence que tu découvriras le lieu secret du coeur.

000silence4x2

le Lieu secret du cœur se découvre dans le silence

« Le royaume des cieux est semblable à un trésor cache. » (Matthieu) Les premiers pas de la méditation du cœur consistent à cultiver une attention silencieuse, bienveillante, intériorisée et centrée en Dieu . « Quand tu pries, entre dans ta chambre , ferme ta porte, et prie ton Père qui est là dans le lieu secret ; et ton Père, qui voit dans le secret, te le rendra. » (Matthieu)

Toutes les facultés humaines doivent se tourner vers le lieu secret, le coeur profond. Et cela exige une tranquillité réelle, afin que l’espace du coeur soit perçu. Ainsi il s’agit d’abord être tranquille, totalement intériorisé. C’est le simple fait d’être là, vraiment là, en soi. Etre là et écouter les profondeurs où vibre le coeur divin (le Père).

Cet espace du coeur est habité d’une présence vivante, mais les agitations de la vie nous en détournent. Pourtant cette présence est sublime. En cette présence est semblable à une flamme vibrante d’Amour.

01silence-1

« Pour demeurer dans le Soi, vous devez aimer le Soi. » (Ramana Maharishi)

« Pour recevoir l’illumination divine, Il faut d’abord devenir aussi simple qu’un enfant. Renoncez à la vanité qui est la source de vos connaisances humaines et voyez-en la petitesse dans le domaine de la plus haute vérité. Soyez simples, comme un enfant et seulement alors vous atteindrez la connaissance du Vrai. » (Ramakrishna)

« Si tu purifies le miroir de ton coeur, une porte s’ouvrira à toi. Le rayonnement de Dieu brillera sur toi. »  (Ibn Arabi)

 En ce temps-là, Jésus prit la parole et dit : Je te loue, Père, Seigneur du ciel et de la terre, de ce que tu as caché ces choses aux sages et aux intelligents et de ce que tu les as révélées aux enfants. (Matthieu 11.25)

Ceux qui ne savent plus aimer, qui ont perdu le lieu du coeur, se consolent en cultivant leur intellect, espérant en cela approcher réellement le Divin. C’est comme espérer remplir d’eau, un seau, avec une fourchette.

 

Galg_gem

« Plus je pense à lui, plus je le connais doux et aimable. Comme Jésus se montre envers moi, ainsi dois-je me montrer envers lui, humble, douce… » (Gemma Galgani)

 

La découverte du lieu secret et silencieux du coeur est donnée par la grâce. 

 

 

Chandelle-lumiere

En vérité

 

amarie

*

*

 

 

 

*

cropped-abandon-960x500.jpg

 

 

 

*

 

 

 

*

 

 

*